Manifestation publique de boxe

Tout combat, démonstration publique de boxe de tout style auquel le public est convié d'assister même gratuitement fait l'objet d'une autorisation de l'autorité administrative.
L'organisateur d'une telle manifestation manquant à cette obligation subit des sanctions pénales.
Les boxeurs, juges arbitres, managers, soigneurs, organisateurs, et de manière générale, toutes personnes concourant à l'organisation de manifestations publiques de boxe, doivent respecter les dispositions réglementaires visant à limiter les risques auxquels la pratique de boxe expose la santé et la sécurité des boxeurs.

La manifestation publique de boxe doit être autorisée préalablement par le préfet du département telle que le stipule l'article R. 331-46 du C. sport.
La demande d'autorisation doit être adressée au moins 20 jours avant la date prévue par la manifestation par lettre recommandée avec accusé de réception (Article R. 331-49 du C. sport et modalités de la demande : articles A. 331-33 C. sport et suivants).


Toute demande d'autorisation d'organiser une manifestation publique de boxe doit mentionner :

* date, horaire & lieu

* nom, prénom, profession, nationalité, date & lieu de naissance, domicile :
- du responsable de l'organisation de la manifestation
- des boxeurs engagés
- des managers, soigneurs, prévôts, professeurs, arbitres, juges, chronométreurs, speakers et de toute autre personne désignée par l'organisateur pour apporter son concours au déroulement de la manifestation.

Le dossier de la demande d'autorisation devra être accompagné, outre les modalités prévues à l'article A. 331-34 du C. sport, des accords de la fédération française de la discipline concernée ainsi que du maire de la commune concernée.


Cependant l'organisation d'une manifestation de boxe par une association non affiliée à une fédération agréée nécessite pour autorisation :

* une déclaration par laquelle les boxeurs, juges arbitres, managers, soigneurs, organisateurs s'engagent à respecter les dispositions réglementaires de la fédération concernée,

* une attestation fédérale reconnaissant la compétence des personnes mentionnées ci-dessus,

* un extrait de casier judiciaire, bulletin n°3, pour l'ensemble des personnes mentionnées ci-dessus

* pour les boxeurs :
- un certificat médical de moins de 2 ans,
- une attestation certifiant qu'ils ne font l'objet d'une interdiction de boxer, prise depuis la date de délivrance du dernier certificat médical,
- un document permettant de s'assurer que les boxeurs sont de valeurs comparables.

Les décisions des autorités saisies sont notifiées à l'organisateur au plus tard 10 jours après réception de la demande. Le défaut de réponse dans ce délai équivaut à acceptation (Article R. 331-50 du C. sport).

Infos dernières...

Nouveau jeu de société : shooting day basketball



Retour sur la Journée Olympique 2017



Soutenez Paris 2024



Réservations salle CROS

Nombre de visiteurs

un compteur pour votre site