Sport et handicap

Eléments de cadrage
Définiton du handicap (selon la loi n°2005-102 du 11 février 2005): « Constitue un handicap, au sens de la présente loi, toute limitation d'activité ou restriction de participation à la vie en société subie dans son environnement par une personne, en raison d'une altération substantielle, curable ou définitive d'une ou de plusieurs fonctions physiques, sensorielles, mentales, cognitives ou psychiques, d'un polyhandicap ou d'un trouble de santé invalidant »

Les cinq grandes familles du handicap:
Le handicap moteur : il recouvre l'ensemble des troubles pouvant entraîner une atteinte partielle ou totale de la motricité, notamment des membres supérieurs et/ou inférieurs. En France, c'est plus de 8 millions de personnes qui sont touchées par cette déficience motrice
Le handicap visuel : il concerne les personnes aveugles, mais aussi, dans la majorité des cas, les personnes malvoyantes. En France, on comptabilise 1 500 000 personnes malvoyantes et 60 000 aveugles.
La déficience intellectuelle : par déficience intellectuelle on entend une limitation significative, persistante et durable des fonctions (capacités) intellectuelles d'un sujet par rapport aux sujets normaux du même âge.
Le handicap auditif : ce sont comme son nom l'indique les personnes atteintes d'une surdité partielle ou totale et l'on en dénombre 6 millions en France
Les maladies invalidantes : elles regroupent toutes les maladies respiratoires, digestives, parasitaires, infectieuses (diabète, hémophilie, sida, cancer, hyperthyroïdie…)

Repères législatifs
Loi n° 57-1223 du 23 novembre 1957: relative au reclassement professionnel des travailleurs handicapés.
Loi n° 75-534 du 30 juin 1975: en faveur des personnes handicapées. Elle affirme que « la prévention et le dépistage des handicaps, les soins, l'éducation, la formation et l'orientation professionnelle, l'emploi, la garantie d'un minimum de ressources, l'intégrations sociale et l'accès aux sports et aux loisirs du mineur et de l'adulte handicapés (…) constituent une obligation nationale ».
Loi n°87-517 du 10 juillet 1987: en faveur de l'emploi des travailleurs handicapés .
Loi n° 89-486 du 10 juillet 1989: affirme que : "l'intégration scolaire des jeunes handicapés est favorisée"
Loi n°91-663 du 13 juillet 1991: mesu­res des­ti­nées à favo­ri­ser l'acces­si­bi­lité des locaux d'habi­ta­tion, des lieux de tra­vail et des ins­tal­la­tions rece­vant du public
Loi n°2005-102 du 11février 2005: s'inscrit pour l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées.

Les fédérations spécifiques
Deux fédérations régissent le sport pour handicapé:

La Fédération Française Handisport à destination des personnes en situation de handicap moteur, visuel et auditif.

La Fédératiion Française du Sport Adapté à destination des personnes en situation de handicap mental ou psychique

Les mesures
En 2002, à l'initiative du Président de la République en place, Mr Jacques Chirac, ont été crées les Etats Généraux du Sport dans l'unique but de développer le sport. Un atelier « Sport et vie sociale » a dédié une partie de son sujet aux handicapés en prônant la nécessité de donner au sport une place essentielle dans la société. A l'issu de ces Etats Généraux et en corrélation avec l'année européenne du handicap en 2003, de nombreuses actions ont été conduites par le Ministère de la Jeunesse, des Sports et de la Vie Associative:

• Création de quatre pôles ressources nationales insérés dans les CREPS (Centre régional d'Education Populaire et de Sport) dont un pôle « sport et handicap » implanté au CREPS de Bourges. Ce Pôle Ressource National Sport et Handicaps (PRNSH) a pour vocation « de développer, de faire connaître, de valoriser les pratiques sportives pour les personnes handicapées. Il est un lieu d'étude, de conseil et d'expertise au service des acteurs et référents du mouvement sportif en France mais aussi de tout organisme souhaitant mettre en place des actions de formation, de sensibilisation, d'intégration ou de développement dans le domaine de la pratique sportive pour personnes handicapées. »
• Création d'un poste de coordonnateur national « sport et handicaps » chargé d'appliquer la politique du Ministère dans ce domaine de prédilection
• Mise en place de postes de « référents du handicap" dans chaque direction départementale et dans les établissements relevants du Ministère de la Santé et des Sports. Ces derniers sont dans l'obligation de suivre un stage au CREPS de Bourges afin de connaître et donc de pouvoir traiter convenablement de la question du handicap.
Nomination de 21 conseillers techniques sportifs (CTS), auprès des fédérations qui ont pour objectif de promouvoir le sport pour handicapés (12 auprès de la FF Handisport et 9 auprès de la FF du sport adapté).
• Désignation dans 60 % des fédérations olympiques dites "valides" d'un(e) responsable de la mission "sport et handicap"
Augmentation de plus de 219 % du montant des moyens financiers allouésdepuis 4 ans.

Pour toutes vos questions, n'hésitez pas à nous contacter:

Ce formulaire n'existe pas.



Infos dernières...

Nouveau jeu de société : shooting day basketball



Retour sur la Journée Olympique 2017



Soutenez Paris 2024



Réservations salle CROS

Nombre de visiteurs

un compteur pour votre site